Les œuvres de l’esprit

Image Alt

Editions du Laurier

Kris DARQUIS

Kris DARQUIS — Mardi 16 juillet 2019, 15 h 30

Retour du féminin : pourquoi le Razès ?

« Il y a un véritable phénomène international lié à Marie-Madeleine, qui est en train de s’ancrer durablement dans le pays des deux Rennes. Des hommes mais surtout des femmes du monde entier viennent ici en nombre croissant pour se connecter, à travers la grande héroïne évangélique, à une énergie du Féminin en sommeil depuis des siècles et qui opère sous nos yeux une véritable renaissance.

À l’heure où l’effet Da Vinci Code tend à s’étioler, on continue de s’interroger sur l’origine de la fortune de l’abbé Saunière plutôt que sur ses motivations. Le prêtre bâtisseur a intentionnellement mis l’accent sur Marie-Madeleine dans un lieu qui n’était pas initialement dédié à elle mais à la Vierge Marie. Qui plus est, au moment où le culte marial était au plus fort, dans les décennies qui suivirent les apparitions de Lourdes en 1858. Aussi ai-je acquis la conviction que Rennes-le-Château était voué à devenir un sanctuaire, et force est de constater que cent ans après sa mort, le rêve de l’abbé est en train de prendre forme, par le biais de cet égrégore féminin fort agissant.

 

La genèse du phénomène Marie-Madeleine

Ce n’est pas un hasard si Marie-Madeleine prend place sur cette colline jadis habitée par les Wisigoths, ces « Goths savants » et chrétiens ariens, considérés comme hérétiques par l’Église dominante, car pour eux, Jésus était un homme à parcelle divine, et non Dieu Lui-même. Par ailleurs, le regretté Jean-Alain Sipra a démontré, par prises de vue aériennes, l’existence de contours d’un immense édifice s’apparentant à un mausolée constantinien, en bas du village. Enfin il est à noter que plusieurs prêtres dans la région avaient, quelques décennies avant l’abbé Saunière, entrepris la construction d’immenses sanctuaires magdaléniens, tel que le monastère du Carol (au Baulou, non loin de Foix) du R.P. Louis de Coma, où une grotte entière est dédiée à la sainte (un domaine dynamité en 1957 sur décision de l’évêché de Pamiers…), ou le Rocher de la Vierge à Ax-les-Thermes, fondé par l’abbé Melchior Comminges en 1875. 

Il s’agira d’analyser la genèse du phénomène Marie-Madeleine, qui, par une étrange inversion — comme souvent dans le Razès ! —, démarre par une (tentative de) mystification et s’enracine néanmoins dans l’Histoire la plus sérieuse… Marie de Magdala est non seulement la vectrice d’un Féminin occulté, abîmé, persécuté, mais aussi d’un Féminin beaucoup plus ancien, résidant dans les tréfonds de la mémoire collective. Nos anciens ne vénéraient-ils pas des déesses comme Isis, Nepthys, Inanna-Ishtar et la plus ancienne d’entre toutes, la Déesse Mère, avant que les religions patriarcales prennent le pouvoir ? Reste à savoir pourquoi ce retour du Féminin, orchestré par on ne sait quelle main invisible, s’incarne précisément dans cette partie des Corbières qu’on appelle Razès (Pagus Rhedensis, pays de Rennes-le-Château). J’avancerai plusieurs hypothèses afin d’y répondre. »

 

Kris Darquis, chercheuse, est l’auteure, avec Val Wineyard, de Claudia ProculaÉpouse de Ponce Pilate et amie de Marie-Madeleine (2014) et avec Jacques Lefranc, de L’Arc de Roseline. Le secret templier de Rennes-le-Château (2015). Elle a également réalisé plusieurs entretiens avec des chercheurs comme Jean Robin, George Kiess ou André Goudonnet.

Quelques vidéos de Kris DARQUIS ...

16 juillet 2019
Le retour du féminin. Pourquoi le Razès ?

FORFAIT RENCONTRES PARATGE

 

Avec un billet pour 7, 14 ou 17 conférences, vous pouvez choisir celles-ci « à la carte », parmi les six jours du festival, en bénéficiant d’une remise.

 

7 conférences : 60 €.

14 conférences : 120 €.

17 conférences : 140 €.

Écrivez à  editionsdulaurier@gmail.com  en précisant votre nom, la ou les conférences que vous avez choisies, et votre mode de paiement : PayPal ou chèque, à l’avance ou sur place.

Pour payer par PayPal (paiement sécurisé), cliquez sur le lien correspondant à la conférence ou au forfait de votre choix (7, 14 ou 17 conférences). Sinon, envoyez un chèque aux Éditions du Laurier, 2, rue du Haut du Village, 11190 Bugarach. Dernière option : réservez vos places par courriel et payez sur place, le jour venu.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.